Ambassade de Nouvelle-Zélande Paris 18 mars

En Nouvelle-Zélande à Christchurch, un terroriste suprémaciste blanc a tué dans deux mosquées 50 personnes réunies dans la prière du vendredi. Des musulmans qui, pour certains, avaient fui leur pays en guerre pour trouver refuge aux antipodes, là où ils pouvaient prier en paix. 

Cet attentat anti-musulman de Nouvelle-Zélande a été commis au nom d’une idéologie totalitaire qui repose sur la haine et l’obsession de la « pureté ».
C’est malheureusement ces mêmes raisons qui ont motivé les attentats qui ont ensanglanté la France : l’élimination de ceux qui ne partagent pas la même croyance, la même culture, la même vison du monde. 

Lutter contre l’obscurantisme et la défense des droits universels

#Reseau1905 rappelle que la lutte contre l’obscurantisme et la défense des droits universels sont plus que jamais au coeur des combats idéologiques à mener contre le suprémacisme blanc comme la barbarie islamiste. Ces deux faces d’une même pièce n’ont de cesse de monter les peuples les uns contre les autres pour instaurer leur totalitarisme dans la violence. 

Dans ces heures sombres pour la Nouvelle-Zélande et le reste du monde, en France, nous ne pouvons que nous consoler en rappelant que malgré les 300 victimes françaises tuées par le terrorisme islamiste, le peuple de France n’a jamais succombé à la tentation de la vengeance et de la violence. Parce que les Français n’ont jamais confondu leurs concitoyens musulmans humanistes et les tueurs, parce qu’ils sont profondément attachés à leurs institutions démocratiques et font confiance à la justice de leur pays. 

#Reseau1905 continuera à dénoncer tous ceux qui tentent, sous couvert de respect des différences ou d’élimination des différences, à cultiver le terreau qui nourrit une vision totalitaire de la société et peut mener au pire.